Leclerc réalise son « rêve ultime »

défis aux multiples facettes auxquels ils sont Nouvelles

Le pilote Ferrari Charles Leclerc a déclaré qu’il avait « les larmes aux yeux » alors qu’il était sur le point de réaliser ce qu’il a décrit comme « le rêve ultime » et de remporter le Grand Prix de Monaco.

Pendant longtemps, il a semblé que Leclerc était destiné à remporter cette course à Monaco. Cependant, le destin avait d’autres projets, rendant sa victoire finale encore plus douce lorsqu’elle arrivait enfin.Leclerc est né et a grandi à Monaco, grandissant dans les rues mêmes dans lesquelles il a parcouru avec tant d’expertise au cours de l’événement de trois jours. Enfant, il regardait la course depuis les balcons des appartements d’amis donnant sur la piste, ce qui a suscité son ambition de devenir pilote de Formule 1.Tragiquement, Leclerc a perdu son père, Hervé, à cause d’un cancer juste un an avant de rejoindre la F1. Et deux fois auparavant, il avait signé la pole position à Monaco, mais les événements lui ont arraché la victoire du Grand Prix.

la course depuis les balcons des appartements

« Mon père a absolument tout fait pour que j’arrive là où je suis aujourd’hui », a déclaré Leclerc. « Notre rêve était de courir et de gagner Monaco en F1. Je n’aurais pas imaginé que quand j’étais plus jeune, je courrais un jour avec Ferrari et gagnerais cette course, et c’était évidemment le rêve ultime juste avant de devenir champion du monde. »Leclerc a ressenti un lien profond avec cette victoire, non seulement pour réaliser son propre rêve, mais aussi pour honorer la mémoire de son défunt père. « J’avais l’impression d’avoir non seulement réalisé mon propre rêve mais aussi celui de mon père. Et de ma mère, qui m’a soutenu dans tout ce que j’ai fait depuis et qui a été une femme incroyablement forte lorsque nous avons tous perdu mon père. « Avec sa famille dans les stands et ses amis qui regardaient tout autour de la piste, Leclerc a ressenti un « sentiment très, très spécial » lors de son triomphe tant attendu dans les rues de sa ville natale.

Plier Monaco à sa volonté

Leclerc a contrôlé la course à la perfection, utilisant l’avantage des dépassements notoirement difficiles de Monaco pour faire durer un train de pneus durs sur toute la distance après l’arrêt et la reprise de la course suite à une chute au premier tour.Mais les émotions du moment l’ont presque submergé. « En fait, j’ai réalisé à deux tours de la fin que j’avais du mal à voir hors du tunnel simplement parce que j’avais les larmes aux yeux », a admis Leclerc. « Et je me suis dit : ‘Charles, tu ne peux pas faire ça maintenant. Il te reste encore deux tours à terminer.' »Leclerc savait qu’il devait rester concentré sur la piste, surtout sur un circuit aussi exigeant que Monaco. « C’était très difficile de contenir ces émotions, ces pensées des personnes qui m’ont aidé à arriver là où je suis aujourd’hui. »Cette victoire signifiait bien plus pour Leclerc que seulement 25 points supplémentaires. « Ce n’est qu’une victoire. La saison est encore très, très longue.

en pole position dans le passé et que

C’est 25 points comme n’importe quelle autre victoire. Cependant, émotionnellement, celle-ci signifie beaucoup. »Le triomphe était d’autant plus doux compte tenu des précédents chagrins de Leclerc à Monaco. « Le fait également que nous soyons partis deux fois en pole position dans le passé et que nous n’avons pas réussi à remporter la victoire pour une raison ou une autre, que nous ne pouvions pas vraiment contrôler, pas sous notre contrôle, rend celui-ci encore plus. tellement spécial. »En 2021, Leclerc avait mis sa Ferrari en pole, pour ensuite chuter lors de son deuxième tour de qualification. L’équipe pensait que la voiture allait bien, mais une panne d’arbre de transmission sur le chemin de la grille lui a privé la victoire. Un an plus tard, il était à nouveau en pole, mais une erreur stratégique de Ferrari l’a fait chuter à la quatrième place.Après ces revers déchirants, le triomphe tant attendu de Leclerc dans les rues de sa ville natale a été un accomplissement profondément personnel et émotionnel, qui a honoré la mémoire de son défunt père et de tous ceux qui l’avaient soutenu tout au long de son voyage.

Rédemption – enfin

Cette année, une nouvelle victoire attendait Charles Leclerc dans les rues de sa ville natale. Et sur le circuit sans doute le plus exigeant du calendrier, le pilote Ferrari a été sensationnel tout le week-end – comme il le fait si souvent sur les circuits urbains.Dès le début des essais libres de vendredi, Leclerc faisait flotter la Ferrari autour de Monaco, pliant la voiture et le circuit à sa guise, tour après tour, avec une grâce sans effort qui a laissé ses rivaux impressionnés. « Après le premier run de Leclerc lors des deuxièmes essais, il a réalisé un tour d’une minute 11,5 secondes avec des pneus médium », a rappelé Oscar Piastri de McLaren, qui se qualifiera et terminera deuxième. « Lewis Hamilton, deuxième le plus rapide à l’époque, était une seconde plus lent. J’ai regardé les feuilles de chronométrage et j’ai demandé à mon équipe : ‘Le temps de Leclerc est-il réel ?' » Même Max Verstappen a admis que Leclerc avait « des kilomètres d’avance ».Ce n’était pas une surprise lorsque Leclerc a décroché la pole position, et à partir de là, tout ce que lui et Ferrari avaient à faire était de ne commettre aucune erreur.

rection de l'équipe, la fragilité stratégique

Sous la nouvelle direction de l’équipe, la fragilité stratégique qui avait tourmenté Leclerc dans le passé a plus ou moins disparu, et ils ont remporté la victoire qu’il avait si amplement méritée.Après la course, de nombreux rivaux de Leclerc l’ont félicité, ravis d’avoir enfin remporté ce triomphe tant attendu. « Même si nous sommes des concurrents », a déclaré Leclerc, « nous nous sentons parfois désolés les uns pour les autres, et certains d’entre eux m’ont dit à plusieurs reprises à quel point ils étaient désolés pour les deux occasions manquées dans le passé et ils sont heureux pour moi aujourd’hui, ce qui c’est formidable à voir. Cela signifie beaucoup.La maîtrise du circuit monégasque par Leclerc, alliée à sa capacité à surmonter les chagrins des années précédentes, ont rendu cette victoire d’autant plus poignante. L’émotion qu’il a ressentie lors de ces derniers tours témoigne de la profondeur de sa passion pour le sport et de l’importance personnelle de cette victoire dans sa ville natale.

Un défi Ferrari relancé?

Il s’agit de la deuxième victoire de Ferrari en sept courses cette année, après celle de Carlos Sainz en Australie en mars. Après un week-end difficile pour Red Bull, dont la voiture ne fonctionnait tout simplement pas sur les bosses et les trottoirs de Monaco, Leclerc a réduit l’avantage de Max Verstappen au championnat de 48 à 31 points.Red Bull a souffert du même problème qu’à Singapour l’année dernière, lorsque Verstappen a également connu des difficultés similaires. « Nous avons ce problème depuis 2022 », a admis Verstappen. « Au cours des deux dernières années, je pense que nous avions un avantage en voiture. Ensuite, cela est un peu masqué parce que nous gagnons dans les virages où les vibreurs et les bosses ne sont pas vraiment une limitation. Mais avec tout le monde qui se rapproche, ce qui C’est la réalité, alors vous ne pouvez plus vous cacher et vous êtes découvert, et c’est ce qui s’est passé ce week-end, nous aurons du mal sur tous les circuits urbains où c’est très cahoteux.En revanche, la Ferrari a été conçue pour fonctionner naturellement avec une hauteur de caisse avant plus élevée, ce qui lui confère des avantages dans les virages à basse vitesse et sur les bosses et les trottoirs.

la raison pour laquelle Ferrari a été si

« C’est probablement la raison pour laquelle Ferrari a été si forte sur les circuits urbains avec des bosses récemment – à Las Vegas l’année dernière, à Melbourne cette année et maintenant à Monaco », a reconnu Verstappen. « Et pourquoi Red Bull a comparativement connu des difficultés. »Pourtant, malgré sa victoire dominante, Leclerc reste prudent quant à la bataille pour le titre. « J’espère que cela nous amènera à de nombreuses autres victoires », a-t-il déclaré. « Mais nous ne devrions pas nous laisser emporter. De toute façon, je ne pense pas au championnat pour l’instant, et il est encore trop tôt dans la saison. Je pense que les améliorations que nous avons apportées [lors de la dernière course] à Imola, nous « L’humilité de Leclerc et sa vision d’ensemble, associées à l’évaluation honnête par Verstappen des faiblesses de Red Bull, mettent en évidence la dimension humaine de cette féroce rivalité sur piste. Ces pilotes ne se battent pas seulement pour des points de championnat, mais doivent également naviguer dans les complexités de la conception des voitures, de la dynamique d’équipe et de la croissance personnelle. Leurs perspectives offrent un aperçu des défis aux multiples facettes auxquels ils sont confrontés dans leur quête de gloire en sport automobile.

Selon vous, quelle est la clé du récent succès de Leclerc sur les circuits urbains?
La conception aérodynamique supérieure et la configuration de la suspension de la Ferrari pour les pistes cahoteuses
100%
L'approche humble et prudente de Leclerc dans la lutte pour le championnat
0%
Voted: 1

Notez cet article
Charles Leclerc
Ajouter un commentaire